Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

AERIEN - Vers une action en justice contre Air Algérie, Air France et Aigle Azur

Le collectif contre la cherté des transports vers l’Algérie (CCTA) dénonce une «entente tacite» entre Air Algérie et ses concurrents français et compte introduire une action en justice.

Ça sera une première ! La cherté des prix des transports du et vers l’Algérie pourrait s’inviter dans les tribunaux français et européens. A la barre des accusés trois compagnies aériennes : Air Algérie, Air France et Aigle Azur. En effet, le collectif contre la cherté des transports vers l’Algérie (CCTA) a annoncé sa décision de saisir la justice européenne pour obliger ces compagnies, accusées «d’entente tacite pour racketter leurs clients algériens». «Malheureusement dans de telles circonstances, la voie judiciaire est le dernier recourt pour faire évoluer une situation qui a que trop duré (…) Seule la justice indépendante (Française/Européenne/Internationale) fera plier Air Algérie et ses complices et non pas les responsables algériens», explique le CCTA dans un appel lancé, hier 20 avril, à l’adresse de la diaspora pour contribuer financièrement à la réussite de cette action judiciaire.

Selon cet appel, un contact a été pris avec un grand avocat parisien prêt à défendre les intérêts de la diaspora contre les excès des compagnies aériennes desservant l’Algérie. «Chacun donc est invité à participer financièrement, bien sûr en fonction de ses moyens, à ce combat pour la baisse des tarifs pratiqués par ces compagnies qui nous pourrissent la vie depuis bien trop longtemps», annonce ce collectif qui vient de lancer un «appel à contribution financière pour stopper le racket d’Air Algérie et ses pseudo-concurrents», lit-on dans le document du CCTA.

Cette action, précise la même source, vise à dénoncer devant la justice l’entente illégale entre Air Algérie et ses pseudo-concurrents, notamment la compagnie Aigle Azur qui rafle la majorité de ce marché du coté pavillon français/européen.

«De plus, nous voulons exiger l’instauration et l’application de lois protégeant les droits des passagers au départ de l’Algérie en cas de retard/annulation de vols», ajoute la même source, précisant que l’action est destinée à «préserver l’intérêt des usagers des transports aériens et maritimes vers l’Algérie et en conséquent notre démarche n’est pas à caractère commercial mais uniquement associative et bénévole».
Le CCTA lance, à cet effet, ces mots d’ordre : «se rendre en Algérie ne doit pas être un luxe» et «ensemble, pour faire tomber le mur de la cherté». Pour justifier son action, le CCTA se réfère à une comparaison des tarifs appliqués en Europe et sur diverses destinations, parfois plus lointaines. Des prix qui dépassent les 400 euros pour un voyage simple vers l’Algérie, alors que sur la même distance vers d’autres pays, notamment maghrébins, le tarif est beaucoup moins cher. «Chaque année, de plus en plus de voyageurs algériens désireux de visiter leurs chères familles en Algérie se voient rackettés, dépouillés et même plumés par toutes ces pseudos compagnies sans scrupules, alors que chez nos voisins Tunisiens ou Marocains, le voyageur est traité dignement et surtout il n’est pas "sucé" jusqu’à la moelle par ces pseudos-concurrents qui pratique une concurrence "déloyale", estime le collectif.


Amar Chaabane, mardi 21 avril 2015

Le petit journal : AERIEN - Vers une action en justice contre Air Algérie, Air France et Aigle Azur

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :