Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Air Algérie : Témoignage d'une famille algérienne

Bonjour,

Le 15/07/2014, nous devions prendre le vol AH 1007, moi ainsi que mes trois enfants âgés de 11 mois, 3 ans et 6 ans pour la plus âgée.

Tout avait bien commencé, l'enregistrement s’était bien passé, pas d'excédant,,,etc . Malheureusement cela n'a pas duré longtemps, car, arrivés à la porte d'embarquement et après une attente interminable debout, on nous annonce que notre avion était en panne, (chose qui est normal car une panne peut arrivée à tout moment), néanmoins l'indifférence total avec laquelle on nous a traité, ainsi que le manque de renseignement et la maltraitance que nous avions subits mes enfants et moi ne l’était pas. Car personne ne nous a renseigné, aucune prise en charge, mes enfants étaient affamés (car nous somme sortis de chez nous à 11h00 pour éviter les bouchons parisiens, et j'ai tout envoyé dans la soute pour être plus légère sachant que j’étais avec un bébé et deux enfants), ils ne leurs ont même pas distribué une bouteille d'eau!

Il y avait une personne qui cherchait les familles nombreuses pour les envoyer dans l'avion qui arrivait d’Alger, je le suppliais pour qu'il ne nous oublie pas mes enfants et moi, il s’était bien moqué de moi, il m'a dit que j’étais prioritaire vu ma situation, malheureusement, ce ne fut pas le cas. On nous a demandé nos cartes d'embarquement, je les lui ai donner, malheureusement lors de l'embarquement, ils les ont égarés, ils m'ont trouvé deux, ils me les ont tout de suite reprises pour me chercher les deux autres, ironiquement, ils m'ont trouvé celles égarées et ils ont égaré les deux premières qui étaient déjà en ma possession (d’ailleurs je n'explique toujours pas pourquoi ils me les ont reprise puisque je devais embarquer avec). Ensuite, faute de cartes d'embarquement, ils nous ont mis de coté mes enfants et moi (dont le bébé qui n'a arrêté de hurler toute la soirée, car il était affame et fatigue),

Bref, on était donc de coté à attendre que messieurs trouvent nos cartes, car, il était "hors de question qu'on monte dans l'avion sans cartes d'embarquement!" nous disait-il en nous hurlant dessus pendant que tous ceux qui passaient devant nous n'avaient strictement pas de carte.

Bien heureusement pour moi un membre du personnel (en gilet jaune), m'ayant observer avec mes trois
enfants et mon bébé qui hurlait, vient me demander de rentrer dans l'avion et de ne pas les écouter, me confiant qu'il n'y avait presque plus de place , j'ai d'abord résister disant que l'on m'a interdit vu que je n'avais pas de carte mais il insiste en me disant que, tout ceux qui passaient n'en avait pas.

Effectivement, je rentre dans l'avion et on me dit qu'il ne restait que 10 places, et je me suis retrouver dans l'obligation d’éparpiller mes enfant dans l'avion, ce sont des étranger qui ce sont occupés d'eux durant le vol. On arrive a Alger, il est près de 23h30, j'arrive a tiziouzou a 3h30 au lieu de 23h normalement et notre galère n’était pas fini.

Effectivement,lors de la récupération des bagages il nous manque la moitié, on nous demande de revenir le lendemain pour le vol de 10h, je sort de chez moi a 7h du matin je laisse mes enfants à ma belle mère âgée de presque 70 ans, pensant que je ne tarderais ( à noter que je viens d'un des village de Tizi ouzou, donc à 100 km minimum d''Alger), bref, une fois sur place on nous dit que le vol n' a pas pris nos bagages car l'avion était petit, donc on devait attendre celui de 18h , à la fin on récupère nos bagages on sort de l’aéroport il est 21h. fin de la galère, j'arrive à mon village il est 22h30

NB: tout cela s'est produit durant le moi de ramadan

Partager cet article

Repost 0