Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Algérie-Focus : France/ Déni d’inhumation pour un sans-papier algérien

Mourad Mesbahi est un sans-papier algérien dont le corps sans vie a été retrouvé dans une banlieue de l’agglomération nantaise, à l’ouest de la France. Les circonstances de sa mort demeurent un mystère et personne à Nantes n’a pu entrer en contact avec sa famille. Le refus d’intervenir du consul d’Algérie fait que sa dépouille est abandonnée dans une morgue.

Des membres de la communauté algérienne à Nantes se sont mobilisés pour identifier la famille du défunt. Mais, en vain! Jusqu’à aujourd’hui, personne ne s’est manifestée pour prendre en charge le rapatriement de la dépouille en Algérie. Une situation absurde qui tourmente les autorités françaises. “La dépouille de notre défunt compatriote se retrouve en ce moment au niveau des pompes funèbres d’un hôpital de la banlieue nantaise. Un responsable de ces pompes funèbres a sollicité l’aide du consul d’Algérie à Nantes pour procéder au rapatriement de ce ressortissant algérien. Mais le consul n’a pas bougé le petit doigt et demande des vérifications pour s’assurer que la personne décédée est bel et bien de nationalité algérienne. Face à cette situation, le corps de Mourad Mesbahi risque d’être incinéré, si personne ne se rapproche des services des pompes funèbres pour récupérer la dépouille”, confie à Algérie-Focus, Omar Ait Mokhtar, coordinateur du Mouvement citoyen algérien en France qui se dit scandalisé par l’attitude du consulat d’Algérie à Nantes.

“J’ai contacté le ministre des Transports qui m’a assuré de son soutien. Il m’a confirmé, ce mercredi matin, qu’il va instruire Air Algérie d’assurer le rapatriement de la dépouille de Mourad Mesbahi. Djamel Bouras, vice-président de l’Assemblée Populaire Nationale (APN), m’a assuré aussi de son appui. Il a dit qu’il était prêt à prendre en charge personnellement les frais du rapatriement de la dépouille. Mais, le consul de Nantes bloque tout”, s’indigne Omar Ait Mokhtar qui lance un appel solennel pour que les autorités diplomatiques algériennes interviennent dans ce dossier.

“Que le consul de Nantes fasse son travail et parte sur le terrain pour vérifier la nationalité du défunt, s’il a un doute. Mais, on ne peut pas laisser la dépouille d’un compatriote abandonnée dans ces conditions”, persiste notre interlocuteur. Il est à signaler, enfin, que de nombreux membres de la communauté algérienne à Nantes attestent que Mourad Mesbahi est un ressortissant algérien.

Algérie-Focus : France/ Déni d’inhumation pour un sans-papier algérien

Partager cet article

Repost 0