Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’Algérie assure seulement 2% de son transport maritime de marchandises

Le directeur de la marine marchande et des ports au ministère des transports , Mohamed Ibn Boushaki a révélé, mercredi, que l’Algérie n’assure qu’environ 2% du transport maritime alors qu’elle possède d’une flotte marchande de 80 navires de divers tonnages.

Conséquence du nauffrage du pavillon national, les 98% du transport maritime de marchandises, pour une valeur de 4 milliards de dollars, sont aux mains de pavillons étrangers.

Mohamed Ibn Boushaki, qui s’exprimait sur les ondes de la radio nationale, a souligné qu’à l’origine de la chute du transport maritime national, un secteur « sensible et important » pour le développement de l’économie, le « désinvestissement à notre détriment », laissant celui-ci confronté au « diktat de trois compagnies étrangères ».

Et pour tenter de reconquérir ce terrain perdu, la CNAN a lancé un programme de renouvellement de sa vieille flotte, par l’acquisition de six navires en attendant d’en recevoir une dizaine d’autres d’ici 2019, pour permettre, dans une première phase, d’assurer 25% du transport des marchandises par voie maritime. Il a précisé qu’il s’agit là d’une partie d’une flotte de 27 bateaux que la CNAN escompte recevoir contre un investissement d’un milliard de dollars.

Abordant le projet de création d’un grand port de commerce, localisé à El Hamdania, dans la région de Cherchell (Tipaza), le même responsable a indiqué que cette infrastructure va s’étendre sur 2.000 hectares et disposera de 3,3 km de quais. Et elle permettra de traiter quelque 40 millions de tonnes de marchandises/an.

Partager cet article

Repost 0