Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

TSA : Des passagers d’une compagnie low-cost à destination d’Alger bloqués dans un aéroport près de Paris

Les passagers de la compagnie Atlas Atlantiques Airlines (AAA) n’ont pas pu décoller mercredi de l’aéroport de Vatry près de Paris à destination d’Alger, rapporte des médias français. La raison ? Une panne sur l’un des moteurs de l’avion.

Les 84 passagers devaient prendre l’avion à 06h00 du matin. Leur vol a été retardé une première fois à 21h, avant d’être carrément annulé. Les passagers ont passé toute la journée à l’aéroport. La compagnie leur a proposé d’attendre la réparation de l’avion ou d’être redirigés vers l’aéroport parisien de Roissy à bord de bus pour prendre leur vol samedi, selon la même source.

« Des solutions qui ne sont pas du goût de tous les passagers qui, pour certains, ont déjà subi les cafouillages de la compagnie Atlas Atlantiques Airlines notamment en décembre dernier », rapporte le journal l’Est-éclair. Ce n’est pas la première fois que cette compagnie low-cost annule des vols. « En février, je rentrais d’Algérie. Le vol de retour a été annulé. Nous avons dû repartir trois jours plus tôt mais ça ne nous a pas empêchés d’attendre douze heures à l’aéroport ! Vous imaginez ? Je voyage seule avec mes quatre petites filles », raconte Hadjer au journal l’Union.

10:11 jeudi 23 juin 2016 | Par Rafik Tadjer |

TSA : Des passagers d’une compagnie low-cost à destination d’Alger bloqués dans un aéroport près de Paris

Transport aérien : Le low cost fait son entrée

Le 17 Décembre dernier le low cost a fait son entrée dans l’espace aérien Algérien avec la compagnie Atlas Atlantique Airlines (3A), une compagnie algéro-française. Cette dernière desservira Alger, Oran et Tlemcen au départ de l’aéroport Paris Vatry, dans la région de Champagne-Ardenne (France). Avec cinq vols par jours, les prix des billets oscilleront entre 160 et 180 euros (environ 18700 DA et 21000 DA). Des tarifs imbattables par les autres compagnies, bien que les services proposés se limitent au nécessaires. Le but de cette compagnie est d’offrir à ses clients un service réduit à l’essentiel, ainsi que la possibilité de faire un aller-retour dans la journée grâce aux nombreux vols hebdomadaires proposés et au prix des billets. Un point important délaissé par les grandes compagnies. Jean Louis Clauzier, le DG de 3A indique : « la compagnie a conclu des partenariats avec d’autres aéroports régionaux français de Saint-Etienne et de Carcassonne. Ainsi, au départ de Saint-Etienne, la 3A dessert les villes de Sétif et d’Oran, et au départ de Carcassonne, la ville d’Oran. » Pour la partie assistance en escale, la compagnie 3A est en partenariat avec la compagnie nationale Air Algérie au niveau de tous les aéroports algériens, mais aussi, d’autres négociations pour d’autres services sont en cours avec la même compagnie. La compagnie Atlas Atlantique Airlines dispose de deux avions de marque Airbus et a pour ambition et limite d’en acquérir un troisième « En effet, notre objectif consiste à rester petit et de ne pas être un acteur majeur, parce qu’il y a d’autres compagnies qui font cela mieux que nous et nous n’avons pas vocation à les concurrencer » explique Jean Louis Cauzier avant de revenir sur le choix de l’aéroport Paris Vatry : « cet aéroport est situé à 150 kilomètres à l’est de la capitale parisienne, soit deux heures de route. Cet aéroport a, en outre, la particularité d’être facile d’accès et disposant d’un parking gratuit. Il est aussi ouvert 24h/24 et 7j/7. De plus, l’aéroport est facilement accessible depuis les principales villes de la région Champagne Ardennes et de Paris, et bénéficie d’un accès direct au réseau autoroutier. » L’objectif de cette compagnie n’est pas de devenir un acteur majeur et de concurrencer, mais de rester petit et de combler le vide laissé par ces grandes compagnies: « Nous offrons un produit adapté à l’homme d’affaires qui part le matin et rentre le soir. Il faut comprendre son marché et voir quels sont les clients qui sont intéressés par son produit et mettre en place l’organisation qui va avec. Nous avons volontairement décidé que notre marché soit limité et donc construire un projet qui soit cohérent » indiqué le DG de la compagnie. N.A

par NIHEL ALLOUI - 22 décembre 2015 17:04

Partager cet article

Repost 0