Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Air Algérie : on ne s'appelle pas Air Couscous pour rien !

Népotisme et trafic de billets/ Le scandale qui ébranle Air Algérie à Montréal

source : Algerie Focus : 3 Mai 2017 Abdou Semmar

Plus rien ne va à la représentation d’Air Algérie à Montréal (Canada). Un véritable scandale est en train de voir le jour dans cette section commerciale stratégique de la compagnie battant pavillon national. 

 

Selon nos informations, Hamamouche  Yacine, Chef des Services Commerciaux de la représentation d’ Air Algérie au Canada, a été officiellement démis de ses fonctions. Rappelé à Alger suite à une simple altercation avec une jeune étudiante, Bentebbiche Hanane,  promue en 48 heures « Chef des Services Administratifs », Yacine Hamamouche avait découvert, a-t-on appris de plusieurs sources sûres,  un trafic de billets gratuits émis par le chef d’agence nouvellement promu au profit d’une ancienne collègue n’ayant plus droit à ce privilège.

Selon nos informations, le 24 avril dernier, Yacine Hamamouche a même ordonné la suspension de ce chef d’agence car ce dernier a refusé de fournir des explications par écrits au sujet de cette émission frauduleuse de billets gratuits. Cependant, depuis ce jour-là, les ennuis de M. Hamamouche ont commencé. Après avoir informé la Direction du Revenue Managment, chargée de la gestion d’émission de billets, et instruit la hiérarchie représentée par le Représentant Général d’Air Algérie d’enclencher une  véritable enquête sur cette affaire de détournement des billets gratuits, Yacine Hamamouche s’est retrouvé dans le collimateur de certains hauts responsables de la compagnie aérienne nationale.

Selon nos sources, il aura fallu d’un simple incident avec la demoiselle Bentebbiche Hanane pour que M. Hamamouche soit cloué au pilori. Et pourtant, insistent nos sources, cette juene femme s’était distinguée par un comportement indélicat vis-à-vis de son responsable hiérarchique. « Ma3labalich bi Rabou », c’est en ces termes que cette étudiante a riposté lorsque Yacine Hamamouche lui a demandé « courtoisement » d’aller à la cuisine pour déjeuner au lieu de consommer ses repas devant les clients. 

D’après nos informations, des rapports furent établis pour dénoncer le comportement cette demoiselle envers sa hiérarchie. Le règlement intérieur d’Air Algérie prévoit des sanctions dans ce gente de situation. Mais, au final, c’est bel et bien Yacine Hamamouche qui sera lourdement sanctionné. Et Bentebbiche Hanane est embauchée officiellement le 26 avril dernier alors qu’elle jouit uniquement du statut d’étudiant étranger au Canada et elle n’a donc droit qu’ à 20 heures de travail par semaine selon la législation canadienne. Un recrutement qui relance plus que jamais les soupçons sur le népotisme qui mine et discrédite profondément Air Algérie. 

 

 

Partager cet article

Repost 0