Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

150 passagers naufragés à Vatry
150 passagers naufragés à Vatry

Après 21 H d’attente, enfin le bout du tunnel pour les 150 passagers naufragés à Vatry

L’avion de la compagnie qui devait arriver de Sétif n’a jamais décollé d’Algérie. Le vol prévu initialement vendredi à 19h30 devrait décoller de Vatry ce samedi à 16h30.

source : http://www.lunion.fr/  Géraldine Baehr |

  Le vol L5 788 pour Oran a cristallisé les tensions vendredi soir à l’aéroport de Vatry. L’avion de la compagnie Atlas Atlantique Airline (AAA) devait décoller à 19 h 25 de Vatry avec 150 passagers à bord pour se poser 2 heures et 20 minutes plus tard à Oran. En réalité, l’avion n’a jamais décollé de Sétif. Sur le tarmac de l’aéroport algérien, un camion a percuté la porte arrière de l’unique appareil de la compagnie au moment d’embarquer une personne à mobilité réduite. À Vatry, aucune information n’a filtré et c’est bien ce qui a mis hors d’eux les passagers. « Depuis quatre heures on nous mène en bateau ! », s’exclame Ahmed Belghazali, arrivé de Thionville avec sa famille.

La compagnie aurait dans un premier temps essayé de gagner du temps alors qu’elle savait pertinemment que l’avion n’avait pas encore décollé de Sétif. « À 17 heures on nous a dit que la compagnie avait le feu vert pour que l’avion parte, mais ce n’était pas vrai. » Sur place, les naufragés des airs ont eu droit à des bouteilles d’eau « trois heures après ! »  : « Il n’y a même pas de quoi faire chauffer un biberon ! » Une situation difficile à supporter pour les plus fragiles. Une femme et des enfants, victimes de malaises, ont dû être pris en charge par les secours.

À 23 H 30, toujours personne à l’hôtel

Onze gendarmes de la compagnie de Vitry-le-Francois et Fère-Champenoise, sous les ordres du capitaine Kahn, sont arrivés sur place pour assurer le maintien de l’ordre. En lien avec les services de l’État, ils ont cherché des salles des fêtes et gymnases afin d’accueillir les voyageurs pour la nuit. Parallèlement, la compagnie devait réserver des chambres d’hôtels du côté de Châlons-en-Champagne pour y acheminer ceux qui le souhaitaient… par car. À 23 h 30 pourtant, aucun passager n’avait encore été acheminé dans un hôtel. La priorité devait être donnée aux femmes, aux enfants et aux personnes âgées. Mais une partie des passagers a préféré rester sur place afin de maintenir la pression sur la compagnie pour obtenir un vol. Le hall d’embarquement restant alors ouvert.

Nouveau rebondissement à minuit quand le capitaine Kahn annonce aux passagers qu’il n’y aura pas d’avion ce samedi. Le représentant de la compagnie AAA, Larbi Dhouib, ne viendra pas l’annoncer lui-même, préférant rester dans son bureau. Finalement, 28 personnes pourront être acheminées vers des hôtels. Les autres devront dormir dans le hall, sur des lits de camp. Beaucoup n’ont pas mangé, ce partageant quelques sandwiches distribués, sans savoir quand ils pourront rejoindre Oran.

La semaine dernière des passagers de la compagnie se sont trouvés dans la même situation, l’avion avait pu décoller vers une heure du matin.

> ACTUALISATION 12H : « Il faut nous dire la vérité » s’exclame cette passagère excédée par le manque d’info de la compagnie. Toujours pas l’ombre d’un avion à Vatry et la tension monte dans l’aéroport, après une longue nuit d’attente. Voilà près de 17 heures que les passagers auraient dû monter dans l’avion à destination d’Oran. Si la compagnie AAA annonce une communication imminente, elle n’a toujours pas eu le courage de dire qu’il n’y aurait pas de vol, comme le précise la sous-préfète. Le représentant de la compagnie est rebaptisé « le vendeur de rêve » par des passagers agacés par ce manque de communication. « Et maintenant qu’est ce qu’on fait ? » s’interrogent les passagers.

La représentante de la compagnie à l’aéroport ne sait plus où donner de la tête. En première ligne, elle est sollicitée de toute part depuis vendredi soir. À bout, ce samedi matin, elle a craqué, fondu en larmes, elle aussi otage comme les voyageurs de la situation.

> ACTUALISATION 13h30 : Soulagement à l’aéroport de Vatry, où l’annonce a été faite que l’avion à destination d’Oran devrait décoller de Vatry à 16h30 ce samedi, soit avec 21 heures de retard sur l’horaire initial.

> ACTUALISATION samedi 10H : De nombreux voyageurs ont passé la nuit de vendredi à samedi dans l’aéroport de Vatry, dans l’espoir de pouvoir enfin prendre leur avion. Ce n’est qu’au petit matin, vers 5 heures que des lits de camp ont été distribués aux voyageurs.

D’autres – un car complet – ont préféré se rendre dans les hôtels Formule1 et Campanile de Châlons-en-Champagne. Un hôtel que les passagers ont payé de leur poche contrairement aux engagements de la compagnie Atlas Atlantique Airline (AAA).

 

Partager cet article

Repost 0