Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pagaille dans la salle d’embarquement des passagers du vol AH1013

Les retards des vols de la compagnie Air Algérie persistent. L’amélioration des prestations de services qu’ont, à maintes fois, promise les responsables de la compagnie du pavillon national s’avère finalement que de la poudre aux yeux.

Jeudi dernier, alors que leur vol était prévu à 20h40, les passagers du vol AH1013 assurant la liaison de l’aéroport Paris-Charles-de-Gaulle - Alger n’ont pu être embarqués qu’à minuit passé. Cette situation les a poussés à vouloir avoir des explications sur le retard qu’a enregistré ce vol. Mais ces malheureux voyageurs, dont des enfants et des personnes âgées, ont malheureusement dû passer plus de trois heures à attendre, livrés à eux-mêmes. Dans la salle d’embarquement, le A 43, la pagaille et une indescriptible colère ont alors pris le dessus.

Sollicités, les agents qui étaient postés devant la porte de la salle d’embarquement n’ont pu raisonner les passagers dont certains ont même demandé à annuler carrément leur voyage. Cette doléance est impossible à satisfaire vu que tous les prochains vols, qui étaient programmés hier, affichaient complet, leur ont rétorqué des agents, occupés par ailleurs par la distribution de sandwichs froids et de boissons aux familles. La situation a, à un moment donné, failli dégénérer au point où plusieurs agents de la police française se sont rapprochés de la salle d’embarquement pour calmer les esprits. Ceci alors que les passagers ont appris le refus du chef d’escale d’Air Algérie de se déplacer pour leur fournir les raisons de ce retard. Ce que d’aucuns considèrent «une humiliation» à leur encontre.

Prévu à 21h40 (heure française), le vol AH1013 a été annoncé dans un premier temps pour 23h30 avant d’être «promis» par la suite pour 0h30. L’avion ne s’est envolé pour Alger que vers 1h, mais après un autre «incident». En effet, constatant que certains des passagers réclamaient toujours la raison de ce retard, le commandant de bord a pris le micro pour les inviter à prendre place sous la menace d’annuler le vol. «On s’excuse pour ce retard, madjatch men 3endi (je ne suis pas en cause). J’attends 5 minutes, et si tous les passagers ne sont pas en position assise, je ne décollerais pas et nous passerons tous la nuit ici», a-t-il menacé.

Ce qui provoqua un brouhaha à bord.
Finalement, l’avion a pris son envol quelques minutes plus tard et on a appris, une fois à Alger, que l’appareil à bord duquel nous avons fait le voyage n’était pas celui prévu initialement. Ne disposant pas d’appareils supplémentaires, Air Algérie a dû attendre, selon notre source, celui en provenance de Mina (Arabie Saoudite) pour remplacer l’avion initialement prévu, qui aurait eu «des problèmes techniques au niveau du moteur». 

ElWatan : Pagaille dans la salle d’embarquement des passagers du vol AH1013

Pour rappel, voici les droits de passagers aériens et les démarches à suivre :

Partager cet article

Repost 0